150 miroirs de poche ont été accrochés de façon à visionner l’ensemble de l’espace et des individus présents. Cloé Brochard positionne ces miroirs avec la stratégie des dispositifs d’observations : voir sans être vu.

En détournant ces objets intimes de la fonction initiale que nous leur attribuons, elle souhaite mettre en tension le statut de la caméra de surveillance et ces miroirs jusqu’à provoquer la confusion entre l’espace public et privé.

L’oeil 
Miroirs de poches
130 cm x 130 cm